Exercice budgétaire en Côte d’Ivoire: Le Premier ministre Patrick Achi interdit la constitution de passifs

PIN

Dans une circulaire en date du 9 juillet 2021, le Premier ministre Patrick Achi interdit aux présidents d’Institutions, aux membres du gouvernement, aux ministres-gouverneurs de Districts, aux présidents de Conseil régionaux et aux maires, la création de passifs au cours de l’exercice budgétaire.


Le Premier ministre, chef du gouvernement explique, dans la circulaire n°001/PM/ 2021 du 9 juillet 2021 que « les crédits budgétaires alloués aux Institutions de la République, aux Ministères et structures sous-tutelle (Etablissements Publics Nationaux -EPN-, Sociétés d’Etat -SODE-, Représentations à l’Extérieur … ), aux Collectivités Territoriales et Districts Autonomes, autorisés par le Parlement sont, pour l’essentiel, des crédits limitatifs qui ne peuvent, de ce fait, être exécutés au-delà des dotations inscrites ».


À ce titre, selon le Premier ministre Patrick Achi, le strict respect des limites inscrites au Budget de l’État, permettra d’éviter la constitution de passifs, préjudiciable au développement du secteur privé, à la crédibilité de l’État et à la qualité de la gestion de la trésorerie.

Mesures arrêtées pour juguler le phénomène des passifs

Le Premier ministre ivoirien rappelle les mesures arrêtées pour juguler le phénomène des passifs et mesurer l’impact réel des réformes introduites dans la gestion des finances publiques, au travers du Budget-programmes, particulièrement au niveau de la bonne exécution des dépenses.

Leave Your Comments