Gestion des 17 milliards Fcfa promis par le Gouvernement aux planteurs impactés par la Covid-19: le syndicat national agricole pour le progrès en Côte d’Ivoire appelle au calme

PIN

Le président du syndicat national agricole pour le progrès en Côte d’Ivoire (SYNAPCI), Koné Moussa, a appelé les producteurs de Café-cacao au calme dans l’affaire de la gestion des 17 milliards de Francs CFA promis par le Gouvernement aux planteurs impactés par la Covid-19. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce mercredi 14 juillet 2021 à Abidjan-Plateau.

Selon lui, c’était juste une incompréhension entre le Comité d’intermédiation entre les producteurs et le Conseil Café-Cacao (CCC) et le Conseil Café-Cacao (CCC). Parce que des producteurs avaient pensé que cette somme allait être répartie en espèce aux bénéficiaires alors que le gouvernement a dit que ce soutien se ferait en nature. ’’Après explication du DG de Conseil Café-Cacao (CCC), nous avons vu le bien-fondé de cette action qui est toujours dans l’intérêt des producteurs.’’ a-t-il expliqué.


C’est pourquoi, ’’ nous lançons donc un appel aux producteurs de rester à l’écoute. Dès que les fonds seront disponibles, ils seront informés.’’ a soutenu Koné Moussa.

Revenant sur les faits, le président du SYNAP-CI a indiqué qu’il est ressorti de la rencontre entre des associations de producteurs de café cacao et le directeur général du Conseil du café cacao, Koné Brahima Yves, le samedi 10 juillet dernier, à la Caisse de stabilisation, à Abidjan-Plateau, que manne financière de 17 milliards de Francs CFA devrait sur proposition du directeur général du Conseil du Café-Cacao servir d’achat du matériel pour équiper les coopératives et éviter de répartir cette somme d’argent par individu (planteur) comme l’ont souhaité des associations de producteurs. Car, citant le directeur général, le recensement du comité mis en place a permis d’enregistrer à peu près un million de planteurs. ’’Comment peut-on distribuer de l’argent à un million de planteurs ? Si vous le faites, chacun aura, à peine, 17 000 Fcfa’’ s’est interrogé le directeur général du Conseil Café-Cacao.

Pour rappel, le Gouvernement ivoirien a décidé d’apporter un soutien à l’ensemble des acteurs des filières agricoles impactées par la pandémie de Covid-19. Dans cette enveloppe globale, la part promise à la filière cacao est de 17 milliards de Francs CFA.

Cyprien K.

Leave Your Comments